Evaluation Post-Introduction (PIE) de la vaccination COVID-19 en Guinée 

Financement : OMS-Guinée 

Période couverte : 1er Avril au 12 Juillet 2022

Le projet

En 2022, le Cabinet « Africa Health Consulting, AHC » a mené en Guinée pour le compte de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) une étude intitulée « Evaluation Post-Introduction (PIE) de la vaccination COVID-19 ». Cette étude visait entres autres :

  • D’identifier les défis de mise en œuvre de la stratégie de vaccination COVID-19 nécessitant des mesures correctives ; 
  • De formuler des recommandations pour améliorer le déploiement des vaccins Covid-19, notamment en ce qui concerne la vaccination des groupes prioritaires ;
  • De mettre en évidence les enseignements tirés du déploiement du vaccin Covid-19 pour renforcer l’ensemble du système et des services de vaccination systématique, notamment en ce qui concerne les agents de santé, les personnes âgées, les travailleurs essentiels ou les personnes souffrant de comorbidités ;
  • De fournir des leçons aux autres pays pour leur propre déploiement de vaccin Covid-19 et pour les déploiements de vaccins lors de futures pandémies.

La zone d’intervention

La PIE a été mis en œuvre par le Cabinet AHC dans 8 régions administratives et 17 districts sanitaires (sur 38 que compte le Pays) entre le 16 et le 26 Juin 2022. Les districts sanitaires suivants ont été visités pour le compte de cette évaluation : Boké, Boffa, Dubreka, Kindia, Pita, Mamou, Labé, Koubia, Dabola, Faranah, Kouroussa, Kankan, Kissidougou, Macenta, N’zérékoré et les communes de Matoto et Ratoma dans Conakry.

Rôle du cabinet Africa Health Consulting 

Le Cabinet AHC était responsable de la conduite de cette évaluation, compris le développement du protocole et des outils de collecte ; la sélection et la formation des agents de collecte des données ; l’analyse et l’interprétation des données ; la rédaction du rapport final de l’évaluation. 

Toutefois, pendant la phase de collecte des données, un appui du ministère de santé à travers l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) a été demandé et obtenu pour la supervision des équipes de collecte des données.

Etude descriptive de l’état actuel des communautés ayant participé au programme de renforcement des capacités communautaires (PRCC) et des communautés de diffusion en Guinée 

Financement : IDinsight pour le compte de Tostan Inc. 

Période couverte : 14 Novembre 2019 au 31 Janvier 2020

Le projet

En 2019-2020, l’ONG IDinsight a mené en Guinée pour le compte de TOSTAN une étude intitulée « Etude descriptive de l’état actuel des communautés ayant participé au programme de renforcement des capacités communautaires (PRCC) et des communautés de diffusion ». Elle visait à comprendre de manière spécifique : a) les dynamiques sociales menant à la dignité et au bien-être, ou à leur maintien (normes qui favorisent l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes) ; b) le fonctionnement des structures de gouvernance (comités de gestion de la communauté (CMC) mis en place au début du PRCC) ; c) les résultats directs en matière de bien-être (mesurés en termes d’auto déclarations sur la santé, l’éducation, l’environnement et l’activité économique) ; d) le statut de l’excision dans les communautés du PRCC (évolution de la pratique dans les communautés bénéficiaires du PRCC et les communautés de diffusion).

La zone d’intervention

Le PRCC a été mis en œuvre par TOSTAN dans 40 villages des préfectures de Dabola, Faranah et Kissidougou entre 2014 et 2017. L’étude a été réalisée dans cinq villages de Faranah et Kissidougou.

Rôle du cabinet Africa Health Consulting 

Nous avons assisté IDinsight dans les activités suivantes :

  • Traduction des documents et préparation du dossier de soumission éthique en Guinée, y compris le suivi jusqu’à l’obtention de l’approbation éthique auprès du Comité national d’éthique pour la recherche en santé (CNERS).
  • Identification et gestion des contrats des enquêteurs ;
  • Gestion du paiement des enquêteurs ainsi que tous les aspects administratifs et fiscaux relatifs à la gestion des contrats des enquêteurs
  • Appui administratif et logistique pour la formation des enquêteurs, le prétest des guides de collecte des données ainsi que la collecte des données.
  • Suivi de la transcription des données.

À propos d’IDinsight et de Tostan

IDinsight utilise des données et des preuves pour aider les dirigeants à lutter contre la pauvreté dans le monde. Elle utilise divers outils d’analyse pour aider les clients à concevoir de meilleures politiques, à tester de manière rigoureuse ce qui fonctionne et à utiliser des preuves pour les mettre en œuvre efficacement à grande échelle. Elle attache une importance particulière à l’utilisation du bon outil pour la bonne question et adapte ses méthodes rigoureuses aux contraintes réelles des décideurs. IDinsight travaille avec des gouvernements, des fondations, des ONG, des multilatéraux et des entreprises en Afrique et en Asie. 

Tostan s’emploie à encourager et à promouvoir l’engagement communautaire dans des projets concernant l’alphabétisation, la santé et l’hygiène, le bien-être de l’enfant, les droits de l’homme et la démocratie, la durabilité de l’environnement et l’autonomisation économique. Tostan adopte une approche holistique et intégrée du développement en facilitant les programmes d’éducation non formelle fondés sur les droits de l’homme. Basé au Sénégal, Tostan travaille dans huit pays africains, notamment la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali et la Mauritanie.

Traduction des documents du projet « Décentraliser et rendre opérationnelle les plateformes « Une Seule Santé », DOPERAUS »

Partenaire : CERFIG, Projet DOPERAUS

Financement : CERDI, Canada 

Période couverte : Juillet 2022

Le projet

Le Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée (CERFIG) met en œuvre en Guinée le projet DOPERAUS en collaboration avec des partenaires du Congo, de la Suisse et du Canada. Le projet DOPERAUS contribuera à documenter l’environnement One Health en Guinée et en République Démocratique du Congo. En plus d’identifier les causes et conséquences des maladies infectieuses à potentiel épidémique, le projet réalisera des formations pour le renforcement de la réponse interdisciplinaire aux épidémies au sein des communautés les plus à risque dans les sites sentinelles présélectionnés de chaque pays afin de renforcer les compétences des équipes des plateformes One Health. Le projet est financé par le CERDI pour la période 2022-2024. 

Rôle du cabinet Africa Health Consulting 

Notre expertise a été sollicitée pour assurer la traduction du français vers l’anglais des documents de l’étude. Il s’agissait des documents suivants : 

  • Introduction aux outils d’évaluation NEOH
  • Évaluation de la réflexion One Health dans les initiatives One Health
  • Évaluation de la planification de l’approche One Health dans le cadre de l’initiative
  • Évaluation de l’approche de travail One Health dans le cadre de l’initiative
  • Évaluation du partage des données et des informations dans les initiatives One Health
  • Évaluation de l’apprentissage dans le cadre de l’initiative One Health
  • Évaluation de l’organisation systémique sous-tendant l’approche One Health dans l’initiative
  • L’indice et le Ratio One Health

À propos du CERFIG

Situé sur le Campus Hadja Mafory Bangoura de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, le Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie se fixe pour objectifs :

  • la conception et la mise en œuvre des projets de recherche clinique ou interventionnelle dans le domaine des maladies infectieuses, particulièrement celles qui sont endémiques en Afrique subsaharienne ;
  • la mobilisation des fonds destinés à la réalisation de ces projets ;
  • l’établissement d’une collaboration nationale et internationale dans le domaine de la recherche biomédicale et des maladies infectieuses ;
  • la formation à la recherche biomédicale par l’encadrement de chercheurs, étudiants et personnels techniques sans discrimination ;
  • l’accueil de chercheurs dans le cadre des études menées par le CERFIG ;
  • l’expertise dans ses domaines de compétence.

Le Centre est né en 2017, fruit de la collaboration entre d’une part le Service de Maladies Infectieuses et Tropicales de l’Hôpital National Donka (SMIT), l’Institut National de Santé Publique (INSP) au titre du Ministère de la Santé, et d’autre part l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), au titre du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, en partenariat avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM).

Evaluation de l’Impact du Système Électronique d’Information sur la Gestion Logistique (eSIGL) dans les Pays à faible revenu.

Financement : SDA Bocconi School of Management

Période couverte : 08 à 10 mois

Année : 2022

Le projet : Sous la direction du Centre de Recherche sur la Gestion Sanitaire et des Services Sociaux (CERGAS) de la SDA Bocconi School of Management, un partenariat a été formé avec MM Global Health Consulting GmbH (MMGH) pour réaliser une évaluation complète des registres électroniques de vaccination (eIR) et des systèmes électroniques de gestion logistique (eSIGL) dans un certain nombre de pays à bas revenus. La Guinée a été inclue parmi les pays cibles. La Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF), ainsi que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Gavi, the Vaccine Alliance soutiennent ce travail en Guinée dans le but de générer des évidences scientifiques solides et exploitables pour guider des décisions futures sur l’introduction et/ou l’extension de cette technologie à tous les établissements de santé dans le pays. Les évaluations ont été réalisées en Guinée ainsi qu’en Tanzanie, au Rwanda, au Honduras et en Inde. 

Le cadre de travail en Guinée comprend une évaluation économique et programmatique de l’eSIGL hybride, avec pour objectif principal d’évaluer l’impact, le coût et la durabilité du système.

La zone d’intervention

Ce logiciel eSIGL open source, prêt à l’emploi- spécifique à la Guinée, est disponible dans tous les hôpitaux (36 hôpitaux, dont 26 de district, 7 régionaux, et 3 nationaux) et les 5 CMC de Conakry. Le système a été initialement piloté dans la région de Kindia pendant 6 mois, puis déployé à l’échelle nationale en 2018.

Rôle du cabinet Africa Health Consulting 

Nous avons assisté Bocconi dans :

  1. La mise en place du Comité de pilotage et du comité technique de l’étude
  2. La facilitation de la collecte des données en Guinée en mettant à leur disposition une équipe de collecte.
  3. Finalisation de la rédaction du protocole et de l’échantillonnage.
  4. La sélection des enquêteurs et leur formation.
  5. La collecte des données.
  6. Le nettoyage et l’analyse des données ainsi que leur diffusion

À propos de Bocconi :

L’université Bocconi fut fondée en 1902, grâce à un don de Fernandino Bocconi, un riche marchand et propriétaire de la chaîne « Magazzini Bocconi » aujourd’hui La Rinascente, pour rendre hommage à son fils, Luigi, disparu lors de la bataille d’Adoua en Éthiopie. Elle fut l’une des premières universités au monde à délivrer une maîtrise en Sciences Économiques et la première en Italie. Sa bibliothèque consacrée aux Sciences Économiques est l’une des plus importantes d’Europe (800 000 ouvrages et 25 000 journaux recensés). On compte parmi les anciens étudiants un grand nombre d’entrepreneurs, d’hommes d’affaires et d’hommes politiques à travers le pays.

L’équipe proposée par l’Université Bocconi combine une vaste expérience de recherche au niveau globale et une expertise technique spécifique dans les domaines de l’économie et de la politique de la santé, des systèmes de santé, de l’établissement des coûts des soins de santé, du financement de la santé, ainsi qu’une expérience dans l’élaboration et la mise en œuvre d’analyses coût-efficacité et d’évaluations d’impact pour un large éventail d’interventions en matière de santé.

Evaluation finale du projet de riposte au covid-19 : « de la responsabilité individuelle à l’engagement communautaire » dans dix Districts de la Guinée.

Financement : Amref Health Africa  

Période couverte : Du 08 au 28 novembre 2021

Le projet

Du 1er septembre 2020 au 15 septembre 2021, Amref Health Africa a mis en œuvre le projet de riposte au covid-19 : « de la responsabilité individuelle à l’engagement communautaire » dans dix Districts de la Guinée. 

La zone d’intervention

Le projet a été mis en œuvre par Amref Health Africa dans dix districts de la Guinée (Matoto, Dixinn, Ratoma, Matam, Coyah, Kindia, Mamou, Boké, Mandiana et Siguiri). 

Rôle du cabinet Africa Health Consulting : 

Nous avons assisté Amref Health Africa à faire un travail d’évaluation qui s’appuyait sur une démarche en trois étapes :

•        Structurer la démarche ; 

•        Conduire l’analyse évaluative ;

•        Présenter les conclusions des travaux et les recommandations.

Au cours de la phase préparatoire, nous avons : 

  • Rassemblé et consulté toutes les informations et documents relatifs au projet (instruction, exécution, suivi) et à la compréhension du contexte ;
  • Reconstruit la logique d’intervention du projet ; 
  • Approfondi le cadre de l’évaluation sur la base des termes de référence, des documents collectés et de la logique d’intervention reconstruite. 

Nous avons conduit l’analyse évaluative qui consistait à : 

  • Assurer le recueil de données quantitatives et qualitatives 
  • Analyser la mise en œuvre et la performance du programme au regard des critères d’évaluation.
  • Evaluer dans quelle mesure le projet a atteint les résultats attendus dans les délais convenus lors de la planification initiale. 
  • Fournir un jugement de valeur sur chacune des questions évaluatives, avec une vision représentative de l’ensemble du cycle de projet (Pertinence, efficacité, efficience, durabilité, Renforcement de la gouvernance, Renforcement de la gouvernance et égalité du genre)
  • Enfin nous avons présenté les conclusions des travaux et les recommandations.

À propos d’Amref Africa Health :

Amref Health Africa a été fondée en 1957 en tant que service mobile aérien (Flying Doctors de l’Afrique de l’Est) pour venir en aide aux communautés les plus isolées. 

Aujourd’hui, l’organisation dispose d’une vingtaine de bureaux en Afrique, Europe et Amérique du Nord. Elle développe des programmes axés sur les soins et sur le développement des compétences des professionnels de santé africains, l’objectif étant d’offrir des solutions durables et de renforcer les systèmes de santé. Ses programmes couvrent différents domaines de santé publique :

–        La santé maternelle néonatale et infantile 

–        La lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH

–        L’eau, l’hygiène et l’assainissement

–        L’accès aux soins des communautés isolées

–        Le renforcement des systèmes de santé et la formation du personnel soignant 

–        L’innovation et la recherche 

Avec l’ouverture d’un bureau régional situé à Dakar depuis juillet 2011 pour la mise en œuvre de nouveaux programmes en Afrique de l’Ouest, Amref Health Africa poursuit ses objectifs de renforcement de l’accès au diagnostic et aux services curatifs et préventifs des communautés reculées.